Le crowdfunding français privilégie la dette aux actions

le 19/01/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les montants financés par prêts et obligations ont doublé l'an dernier, alors que l'equity recule de 15%, selon le baromètre annuel KPMG/FPF.

Les fonds collectés par les plates-formes de finance alternative ont progressé de 50% l'an dernier en France, pour atteindre 940 millions d'euros, selon le baromètre annuel du crowdfunding établi par KPMG et l'association Financement Participatif France et publié jeudi. En 2016, la collecte de la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi