Fintech

Les fintech britanniques évaluent leurs options post-Brexit

le 08/09/2016 L'AGEFI Hebdo

Pour les sociétés technologiques, l’accès aux talents pourrait devenir un véritable casse-tête.

Au lendemain du 23 juin, la fintech londonienne s’est réveillée « groggy », avec en tête des interrogations sur son devenir dans un univers post-Brexit. Pôle européen incontournable en matière de technologies financières, Londres s’est taillé, au cours des dernières années, une place de choix :...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi