Wall Street s’envole après une déclaration de Jerome Powell sur les taux

le 30/11/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le président de la Réserve fédérale américaine a déclaré qu'une modération de la hausse des taux pourrait intervenir dès décembre.

La Bourse de New York a fini la semaine en baisse de 0,57%,
(Photo Nyse.)

Le président de la Reserve fédérale américaine (Fed) ne laisse pas les marchés indifférents, surtout lorsqu’il s’exprime sur le rythme du resserrement monétaire. Lors d’un débat devant la Brookings Institution à Washington mercredi, Jerome Powell a confirmé que le relèvement des taux d'intérêt se poursuivrait aux Etats-Unis pour lutter contre l'inflation, mais à un rythme moins soutenu qu'au cours des derniers mois. « Le moment d'une modération du rythme des hausses de taux pourrait venir dès la réunion du mois de décembre », a-t-il déclaré. Dans le même temps, alors que de nombreux prévisionnistes s’attendent à une récession aux Etats-Unis, il a estimé qu’«un atterrissage plus ou moins en douceur» restait «très plausible».  

Un rapport sur l'emploi très attendu

Modération dans la hausse des taux, perspectives d'atterissage en douceur, il n’en fallait pas plus pour faire s’envoler les indices. Alors que la séance s’annonçait plutôt calme à Wall Street, le S&P 500 a clôturé en hausse de 3,1% et le Nasdaq de presque 4,4% après ces déclarations. Et ce même si Jerome Powell a bien précisé que « le marché de l'emploi ne donne que des signes timides de rééquilibrage, et la croissance des salaires reste supérieure aux niveaux compatibles avec une inflation de 2% ». Le rapport sur l’emploi aux Etats-Unis attendu vendredi 2 décembre sera déterminant pour les prochaines décisions de la Fed.

A lire aussi