Des signes de fébrilité marquent le marché du crédit

le 04/10/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La forte volatilité incite les émetteurs et les investisseurs à la prudence. Mais cette faible activité risque d’affecter les émetteurs les plus fragiles.

Le marché primaire des obligations d’entreprises en euro s’est de nouveau fermé alors que l’effondrement des actifs britanniques a entraîné un nouveau regain de volatilité, qui ne devrait pas faiblir en raison des craintes de récession. Seules deux opérations ont pu être bouclées, dont une...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi