Le pire reste à craindre pour les actions

le 22/09/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La confirmation d'un rythme soutenu de resserrement monétaire par la Fed a fait chuter Wall Street. De nombreux acteurs alertent sur le risque de forte correction.

Le pire reste à craindre pour les actions
(AdobeStock)
L’annonce très attendue d’une nouvelle hausse de 75 points de base (pb) de ses taux par la Réserve fédérale américaine n’a pas rassuré les investisseurs. La Fed a relevé ses projections médianes de taux à 4,40% fin 2022 et 4,60% en 2023, un niveau plus élevé qu’anticipé par le marché, signalant...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi