Les dépenses reculent aux Etats-Unis pendant que les prix montent

le 28/01/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Distribution et consommation sont gagnantes
(Photo Siggy Nowak / Pixabay)

C’était ce que les marchés redoutaient. Les dépenses de consommation ont reculé aux Etats-Unis au mois de décembre alors que, dans le même temps les prix continuaient d’augmenter.

Les dépenses de consommation des ménages, qui représentent plus des deux tiers de l'activité économique aux Etats-Unis, ont baissé de 0,6% le mois dernier, après une hausse de 0,4% (révisée) en novembre, montrent les statistiques publiées vendredi par le département du Commerce américain. Ce recul a été observé dans un contexte de tension sur les chaînes d’approvisionnement et de reprise de la pandémie de coronavirus avec le variant Omicron.

Dans le même temps, l'indice PCE hors alimentation et énergie (core PCE), l'indicateur préféré de la Fed pour l'inflation, a affiché une hausse de 0,5% en décembre, similaire à celle du mois de novembre, toujours selon le département du Commerce. Sur la totalité de l’année 2021, cet indice a progressé de de 4,9%, alors que les économistes tablaient sur une hausse de 4,8% en moyenne. Cette progression est également légèrement supérieure à celle de 4,7% sur 12 mois observée en novembre.

Ces données sur les prix participent à alimenter la crainte des marchés concernant la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed). Mercredi, la banque centrale a de nouveau montré sa détermination à lutter contre l'inflation, ouvrant la voie à un début de relèvement des taux d'intérêt à l'issue de sa prochaine réunion les 15 et 16 mars avant une réduction de son bilan. Le marché anticipe désormais cinq hausses de taux cette année. Certains économistes en prévoient six, voire sept, soit une par réunion à partir de mars.

Les indices d’actions américains, après avoir ouvert en baisse, ont oscillé autour de l’équilibre vendredi après-midi, hésitant entre les signaux négatifs envoyés par l’évolution des prix et ceux, beaucoup plus positifs, envoyés par les bons résultats d’Apple jeudi soir. Ils étaient de nouveau en forte hausse à mi-séance.

Sur le même sujet

A lire aussi