Les obligations vertes ne sont pas à l’abri d’une indigestion

le 22/10/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La multiplication des émissions, avec l’arrivée de l’Union européenne sur ce marché, peut provoquer un engorgement. Mais tout est question de rendement.

Les obligations vertes, tout le monde en veut mais pas à n’importe quel prix. Le Royaume-Uni a recueilli jeudi une demande record pour sa deuxième émission d’obligation verte en syndication. Le livre d’ordres a dépassé 74 milliards de livres sterling, soit 12 fois l’offre de 6 milliards. Mercredi...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi