La situation financière de China Evergrande craque de toute part

le 14/09/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Sur le marché «offshore», les obligations en dollars émises par Evergrande ont chuté sous 30%.

China Evergrande a annoncé mardi avoir nommé Houlihan Lokey et Admiralty Harbour Capital comme co-conseillers financiers pour évaluer la structure de son capital et sa trésorerie, en mettant en garde contre des risques de défaillance face à la chute de ses actions et obligations. Le groupe immobilier chinois a précisé que deux de ses filiales n'avaient pas respecté leurs obligations de garantie pour 934 millions de yuans (123 millions d’euros) de produits de gestion de patrimoine émis par des tiers. Cela pourrait «conduire à une défaillance croisée», ce qui «aurait un effet négatif important sur l'activité, les perspectives, la situation financière et les résultats d'exploitation du groupe», a déclaré Evergrande dans un communiqué à la Bourse de Hong Kong.

Mardi, la valeur de certaines obligations émises par le groupe a chuté de plus de 75%, la cotation de plusieurs titres a dû être suspendue temporairement et la capitalisation boursière d'Evergrande a été divisée par quatre depuis le début de l'année. Le groupe a ajouté être en pourparlers avec des investisseurs potentiels pour vendre certains de ses actifs, mais sans avoir fait de «progrès significatifs» jusqu'à présent.

Risque systémique

« L'annonce d'Evergrande marque la première étape d'une restructuration, qui implique généralement soit un report du paiement des intérêts, soit l'absence de paiement des intérêts, soit un report accompagné d'une décote », a déclaré à Reuters James Shi, analyste chez Reorg, un spécialiste de l'analyse crédit.

Les difficultés d'Evergrande, l’un des groupes chinois les plus endettés, sont surveillées de près par Pékin car elles font craindre un risque pour tout le système financier du pays. La banque centrale chinoise a récemment mis en garde le groupe afin qu’il stabilise rapidement sa situation. Une intervention rare. Une défaillance entraînerait des pertes pour la plupart des grandes banques chinoises ce qui pourrait se répercuter sur le coût de financement des autres entreprises du pays.

Lundi, une centaine d'investisseurs en colère ont envahi le hall d'entrée du siège du groupe pour réclamer le remboursement de prêts et de produits financiers.

Sur le même sujet

A lire aussi