La Norvège fait un couac sur le marché obligataire

le 04/06/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La faible demande des investisseurs au prix de marché a contraint le pays à payer 45 points de base de plus. Un cas isolé mais qui traduit un certain contexte de marché.

C’est un événement rare mais il témoigne du contexte dans lequel évoluent les marchés de taux. Mercredi, la Norvège a failli annuler une adjudication d’obligations alors que le taux le plus bas proposé par les investisseurs était en fort décalage avec les prix sur le marché secondaire. L...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi