La Chine a du mal à dicter ses prix au marché des matières premières

le 28/05/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La deuxième économie mondiale craint que le rebond des cours n’affecte sa reprise. Elle voudrait en contrôler l’évolution.

Les prix du cuivre sont aujourd’hui davantage déterminés par les données de production industrielle occidentales plutôt que chinoises.
Les prix du cuivre sont aujourd’hui davantage déterminés par les données de production industrielle occidentales plutôt que chinoises.
(Adobe stock)
A l’origine du super-cycle des matières premières dans les années 2000, la Chine n’apprécie pas cette fois la forte hausse des prix des derniers mois. Cuivre, minerai de fer, zinc… les métaux industriels ont vu leurs cours atteindre de nouveaux records. La Chine craint que cette progression ne...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi