Les Français ont passé un record d’ordres en Bourse au 1er trimestre

le 16/04/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le palais Brongniart, place de la Bourse à Paris
(RK.)

Les Français restent toujours aussi actifs sur les marchés actions. Selon la deuxième édition du tableau de bord des investisseurs particuliers actifs publiée ce vendredi par l’Autorité des marchés financiers (AMF), quelque 772.000 particuliers ont acheté ou vendu des actions au premier trimestre 2021, « un nombre en hausse par rapport au quatrième trimestre 2020 et se situant au plus haut niveau depuis un an ».

Plus de 600.000 investisseurs particuliers ont réalisé au moins un achat d’actions au cours du trimestre écoulé, près du double des niveaux observés en 2019, en dehors du quatrième trimestre 2019 qui avait profité de la privatisation de la Française des Jeux. « Le nombre de nouveaux investisseurs, n’ayant jamais passé d’ordre de Bourse jusqu’ici ou inactifs depuis janvier 2018, s’est élevé à 70.000, en progression par rapport aux deux trimestres précédents », ajoute le baromètre.

Au final, le nombre de transactions réalisées par des particuliers en France sur des actions admises aux négociations en Europe a atteint un niveau record au premier trimestre, à 18,2 millions. Pour l’ensemble de 2020, l’AMF avait recensé plus de 60 millions de transactions, contre 25 millions les années précédentes.

Mises en garde

« Nous ne pouvons que nous réjouir de cette évolution qui permet de créer un lien plus direct entre les Français et le développement de nos entreprises, ainsi que de mobiliser nos forces vives pour contribuer au renforcement de leurs fonds propres », se félicite Robert Ophèle, le président de l’AMF, dans un communiqué. Avant toutefois de prévenir : « Encore faut-il que cette évolution s’inscrive bien dans une perspective de long terme et ne se traduise pas par des prises de risques excessives ».

Le président de l’AMF alerte « aussi à ne pas céder à la magie du ‘zéro commission’ qui est une illusion », en faisant allusion au développement d’offres de courtiers en ligne promettant aux investisseurs de pouvoir passer des ordres sans frais, à l'image du modèle de l'américain Robinhood.

Sur le même sujet

A lire aussi