Rallye propose de racheter sa dette non sécurisée

le 22/01/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Rallye, maison mère de Casino, rue du Faubourg-Saint-Honoré, Paris 8e.
(Agefi)

Onze moins après l'homologation de son plan de sauvegarde par le tribunal de commerce de Paris, qui avait conduit à l'étalement sur plusieurs années de sa dette, Rallye se rappelle au souvenir de ses créanciers. La holding de Casino a annoncé ce vendredi matin le lancement d'une offre de rachat sur sa dette non sécurisée, dont le montant nominal s'élève à 1,62 milliards d'euros. Si elle aboutit, l'opération, proposée avec une forte décote par rapport au nominal, permettrait une forte réduction du stock de dette non sécurisée.

L'offre se fera via un mécanisme d'enchères inversées, dites hollandaises : le prix de départ est fixé à 12,5% du nominal et peut monter jusqu'à 20%. A chaque créancier de se déterminer dans cette fourchette. Selon une source de marché, la dette non sécurisée, peu liquide, traitait autour de 18%-19% du pair dernièrement.

Rallye est prêt à engager 75 millions d'euros pour cette opération. En supposant que cette somme serve à racheter de la dette à 12,5% du nominal, cela permettrait d'effacer automatiquement 600 millions d'euros de dette.

Pour financer cette opération, Rallye va souscrire un prêt auprès de Fimalac, la holding de Marc Ladreit de Lacharrière, qui avait déjà refinancé la dette dérivée de Rallye. Ce prêt de 82,4 millions d'euros à 4 ans paie soit une marge de 8% par rapport à l’Euribor ou des intérêts capitalisés annuellement au taux de l’Euribor plus une marge de 12%. Au passage, Rallye paiera 7 millions de commissions. Le prêt est garanti par 3,3 millions d’actions Casino détenues par Rallye et actuellement libres de toutes sûretés.

Cette offre de rachat est soumise à l'approbation du tribunal de commerce de Paris.

Sur le même sujet

A lire aussi