La flambée du bitcoin a porté Grayscale

le 15/01/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gestionnaire de cryptomonnaies a atteint un record de 20 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

Les cryptomonnaies sont-elles viables ?
Le bond de 300% du bitcoin en 2020 a gonflé les actifs de Grayscale.
(Crédit Fotolia.)

Grayscale, le plus gros gestionnaire au monde de cryptomonnaies, a indiqué mardi que ses actifs sous gestion avaient grimpé de plus de 900%, à 20,2 milliards de dollars (16,65 milliards d’euros), à la fin de l’année 2020, portés par une montée record du prix du bitcoin. Il avait commencé 2020 en comptant 2 milliards de dollars d’actifs.

Dans une étude citée jeudi par l’agence Reuters, Grayscale a expliqué qu’il avait eu des demandes records d’investisseurs durant le quatrième trimestre, avec environ 3,3 milliards de dollars d’afflux. Les investissements dans les produits Grayscale ont dépassé les 5,7 milliards de dollars durant l’année 2020, et plus de quatre fois les flux entrants cumulés de 2013-2019.

La cause de Grayscale a aussi été fortement soutenue par l’ascension fulgurante du bitcoin en 2020, qui a atteint un pic record de 42.000 dollars la semaine dernière. Jeudi soir, le bitcoin clôturait encore en hausse de 9%, à 39,312 dollars. En 2020, le bitcoin a bondi de plus de 300%.

«Or numérique»

La semaine dernière, la banque JPMorgan comparait ainsi le bitcoin à un «or numérique», estimant qu’il pourrait atteindre une valeur de 146.000 dollars (119.000 euros) s'il parvenait à s'imposer comme une valeur refuge.

«En 2020, contrairement à 2017, ce sont les institutionnels qui ont tiré le marché du bitcoin vers le haut. On a vu apparaître des produits leur étant destinés. Or le véritable baromètre pour les investisseurs est Grayscale, qui propose l’équivalent de bitcoin papier», expliquait mardi Manuel Valente, directeur analyse et recherche chez Coinhouse, plate-forme française d’achat de cryptomonnaies, lors d’une visioconférence de presse. «Grayscale propose des produits dérivés dont le cours va suivre celui du bitcoin. Or il y a un fort engouement pour les institutionnels, tels les fonds de pension, envers ces produits», détaillait-il. De fait, les institutions pesaient 93% des apports de capitaux au dernier trimestre 2020, soit 3 milliards de dollars, a indiqué Grayscale.

En outre, «les mesures monétaires et fiscales prises par les gouvernements dans le monde ont servi de calatyseur pour la montée et l’intérêt [des investisseurs] envers le bitcoin», précise Grayscale dans son étude. «Alors que l’inflation monétaire devenait une préoccupation urgente, les investisseurs institutionnels ont réagi en investissant dans le bitcoin».

Le produit-phare de Grayscale consacré au bitcoin – Grayscale Bitcoin Trust – a achevé l’année 2020 avec 17,5 milliards de dollars d’actifs, bien au-delà des 1,8 milliard de dollars relevés en début de l’année.

Sur le même sujet

A lire aussi