Le Covid-19 laisse des traces dans les fusions-acquisitions

le 11/08/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Entre Alstom qui veut revoir le prix de Bombardier et EssilorLuxottica qui menace de rompre avec GrandVision, la crise complique la signature des opérations.

Alstom : systèmes, équipements et services pour le secteur du transport, principalement ferroviaire.
Alstom intégrera les évolutions financières et opérationnelles non prévues de Bombardier lors des discussions à venir.
(Photo Alstom.)
En plus d’anesthésier le marché des fusions-acquisitions, le Covid-19 et ses multiples conséquences financières ébranlent les opérations annoncées avant la pandémie. Alstom a ainsi indiqué lundi qu'il tiendrait compte des mauvais résultats de Bombardier Transport au deuxième trimestre, dans le...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi