Santander n’a pas – encore – freiné l’appétit des investisseurs pour les «CoCos»

le 27/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les émissions de Svenska, du Crédit Agricole et d'ING se sont bien déroulées.

L’affaire Santander n’a pas découragé les investisseurs d’acheter des obligations «CoCos». Pour le moment, du moins. En fin de semaine dernière, le Crédit Agricole s’est félicité du «succès» de son émission d’obligations super subordonnées perpétuelles Additional Tier 1 (AT1) à taux fixe...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi