Le projet britannique de contrôle des investissements étrangers fait débat

le 23/11/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Des inquiétudes émergent quant aux dérives politiques potentielles du mécanisme envisagé.

La volonté du gouvernement britannique de renforcer son pouvoir de contrôle sur les investissements étrangers passe mal auprès des institutionnels. Le fonds de retraite des universités (USS), l'un des plus grands fonds de pension de Grande-Bretagne, s'est joint à d'autres investisseurs, cabinets...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi