IBM bouscule son profil de crédit

le 30/10/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pour financer l'acquisition de Red Hat, le groupe d'informatique pourrait devoir lever 25 milliards de dollars de nouvelle dette. S&P a dégradé sa note d'un cran.

L’annonce dimanche soir de l’acquisition de Red Hat pour un montant total de près de 34 milliards d’euros, soit 43 fois l’Ebitda et 11 fois le chiffre d’affaires, a provoqué une onde de choc relativement inhabituelle sur le marché du crédit d’IBM, à la hauteur de la taille de l’opération, la plus...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi