Carlyle lève le plus important fonds de son histoire

le 31/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le closing final de son dernier fonds de LBO américain a atteint 18,5 milliards de dollars.

levée de fonds en dollars
Le fonds Carlyle Partners VII a levé 18,5 milliards de dollars auprès d’investisseurs de 57 pays.
(Fotolia.)

Carlyle a battu son propre record mais pas celui d’Apollo. La société d’investissement américaine a annoncé lundi le closing final de son méga-fonds de LBO (leverage buy-out), Carlyle Partners VII, à 18,5 milliards de dollars (15,9 milliards d’euros), du jamais vu pour le groupe.

Levé auprès de quelque 320 investisseurs originaires de 57 pays, dont les managers et d’autres collaborateurs de Carlyle pour un milliard de dollars, ce montant est non seulement supérieur à l’objectif de 15 milliards fixé pour ce fonds, mais il correspond en outre à son ambition maximale (hard cap).

Son prédécesseur, Carlyle Partners VI, avait levé 13 milliards, une somme qu’il avait commencé à injecter en 2014 dans des entreprises américaines. Le fonds VII sera lui aussi focalisé sur les Etats-Unis, où il investira dans l’aéronautique et la défense, les biens de consommation et la distribution, la santé, les transports et les technologies.

Dry powder du PE mondial
de 1.070 milliards de dollars à fin juin

Carlyle n’a toutefois pas fait aussi bien qu’Apollo Global Management, qui avait levé l’an dernier 24,7 milliards de dollars, soit le plus important fonds de LBO au monde, les investisseurs étant plus que jamais à la recherche de rendement dans un univers de taux d’intérêt bas. Ce succès, couplé aux levées de plusieurs milliards de dollars réalisées par KKR, Silver Lake et Advent, avait porté le total des capitaux engrangés par le private equity à 453 milliards de dollars en 2017, à l’échelle mondiale, un record historique selon Preqin.

Le rythme a ralenti depuis, selon le cabinet. Au deuxième trimestre 2018, 230 fonds ont procédé à un closing final, soit une baisse de 7% par rapport aux trois premiers mois de l’année, pour un montant global de 85 milliards de dollars, en recul de 4%. Un tassement à replacer «dans le contexte du rythme sans précédent observé récemment, avec plus de 100 milliards de dollars levés chaque trimestre entre les trois derniers mois de 2016 et le quatrième trimestre 2017», nuance Preqin.

En outre, alors que le troisième trimestre vient de commencer, 3.037 fonds de capital-investissement - un nombre là aussi record - cherchent à récolter un total de 948 milliards de dollars. Parmi eux figure Blackstone, en quête de plus de 20 milliards pour son huitième fonds de LBO, selon Bloomberg. De quoi gonfler encore la dry powder (capitaux levés mais non investis) du private equity mondial, qui atteignait le niveau sans précédent de 1.070 milliards de dollars au 30 juin.

Sur le même sujet

A lire aussi