Le private equity français approche du cap des 20 milliards d’euros de levées

le 04/04/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après une hausse de 13% en 2017, à 16,5 milliards d’euros, l’objectif fixé en 2016 par le président de France Invest, Olivier Millet, est en vue.

Olivier Millet, le président de France Invest
Olivier Millet, le président de France Invest, se félicite des très bons résultats de 2017
(FranceInvestEU)

L’année 2017 a, comme prévu, été un très bon millésime pour le private equity français. «Indicateur avancé de l’économie française» selon le président de France Invest, Olivier Millet, les levées de fonds ont encore progressé l’an dernier de 13% par rapport à 2016, pour atteindre un record de 16,5 milliards d’euros. Tirée par les véhicules de 100 à 200 millions d’euros, au nombre multiplié par trois en un an, cette collecte renforce l’optimisme de la profession depuis l’élection d’Emmanuel Macron.

«Quand j’ai pris mon mandat de président, il y a deux ans, nous étions à 10 milliards d’euros et avions comme ambition de doubler le marché français dans les cinq ans, à 20 milliards d’euros», rappelle Olivier Millet. Compte tenu de la croissance en 2016 et en 2017, et du Brexit, nous sommes sur la bonne tendance, la France devrait devenir le centre de l’Europe en matière de capital-investissement, devant nos amis britanniques, à horizon 2020.»

Outre le dynamisme des fonds de taille moyenne, France Invest se félicite de la récurrence de levées de fonds supérieures à 1 milliard d’euros, mieux à même d’attirer l’épargne internationale. L’an dernier avait vu quatre campagnes de plus de 1 milliard d’euros, contre une seule en 2016, la sixième génération de fonds midcap d’Ardian, qui avait attiré, alors, 4,1 milliards d’euros.

Sur le même sujet

A lire aussi