Les maux de l’Afrique du Sud perturbent les projets de M&A dans ce pays

le 15/12/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après CRH, Dangote et Fairfax Financial, LafargeHolcim a mis un terme à ses négociations pour le cimentier PPC.

Investissement en Afrique du Sud.
La méfiance des sociétés étrangères voulant réaliser des acquisitions en Afrique du Sud s’est accrue.
(Crédit Fotolia.)
Les problèmes politiques de l’Afrique du Sud et le scandale comptable de Steinhoff (voir par ailleurs) ont accru la méfiance des sociétés étrangères désireuses d'y réaliser des acquisitions. Après avoir été convoité par plusieurs acquéreurs potentiels, le cimentier Pretoria Portland Cement (PPC)...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi