Le marché salue l’achat de Clearnet SA par Euronext

le 03/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'action Euronext progressait de 4,8% vers midi, à 40,87 euros, les marchés boursiers saluant l'annonce d'un accord avec le London Stock Exchange (LSE) en vue du rachat de 100% de LCH SA, la chambre de compensation française de la Bourse de Londres. Le prix de la transaction sera de 510 millions d’euros. Cette dernière est notamment soumise à la conclusion de la fusion entre le LSE et Deutsche Börse.

« L’acquisition, si elle va à son terme, nous permettra de contrôler de manière pérenne les opérations de compensation des flux provenant des clients d’Euronext, comme le font les autres infrastructures de marché pour leurs clients. Par ailleurs, depuis son rachat par LCH en 2003, Clearnet SA a développé deux nouvelles activités, le fixed income et les CDS, très prometteuses, et qui répondent aux objectifs de diversification des revenus d’Euronext », confie Stéphane Boujnah, le président du groupe, à L’Agefi

Après l'opération, le groupe tirera 30% de ses revenus du post-marché. La transaction aurait accru d'environ 20% le chiffre d'affaires proforma 2015 d'Euronext, à 627 millions, une fois retraité des accords de partage de revenus entre les deux groupes.

Euronext prévoit 13 millions d'euros de synergies annuelles avant impôt, réalisées avant 2022 en intégralité. Les coûts de séparation de LCH.Clearnet SA du reste du groupe LCH et les coûts d'intégration sont attendus à ce stade à 40 millions. Euronext table aussi sur des synergies de revenus, non chiffrées, résultant du lancement de nouveaux produits dans la compensation, notamment dans le fixed income et les dérivés de crédit CDS.

Pour l’année fiscale se terminant au 31 décembre 2015, LCH.Clearnet SA a généré un profit net de 36 millions d’euros, et un Ebitda de 65 millions d'euros. Au cours des 6 premiers mois de l’année 2016, la chambre a engrangé des revenus à hauteur de 69 millions d’euros et affichait au 30 juin 2016 un niveau de fonds propres de 301 millions d’euros. Elle emploie 189 salariés, principalement à Paris, Bruxelles et Amsterdam.

Euronext financera l'acquisition par dette et en utilisant son cash disponible. Il n'a pas encore tranché entre un financement bancaire et une émission obligataire. Une AG extraordinaire des actionnaires sera convoquée mi-février pour approuver l'opération. Celle-ci a reçu le soutien du pacte d'actionnaires détenant un tiers du capital d'Euronext.

A lire aussi