L’IPO de NextStage devrait être bouclée avant Noël

le 23/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La holding créée par la société de gestion de capital-développement éponyme, avec Artémis et Amundi, a enregistré son document de base auprès de l’AMF.

L’IPO de NextStage devrait être bouclée avant Noël
L’introduction de NextStage à la Bourse de Paris aura lieu avant Noël.
(Photo Pierre Chiquelin.)

La cote parisienne s’enrichira bientôt d’une nouvelle société holding. Créée en avril 2015 par NextStage AM avec le concours de ses actionnaires Amundi et Artémis (également actionnaire de L'Agefi), la société en commandite par actions NextStage a annoncé hier l’enregistrement de son document de base auprès de l’AMF. Cette première étape devrait être suivie courant décembre de l’obtention du visa du régulateur, afin de boucler le processus d’introduction en Bourse du véhicule de capital-développement avant Noël.

«Nous avons progressivement su créer autour de nous un réseau de très bonne qualité, car les meilleurs dossiers ne sont pas chez les banques d’affaires mais chez les entrepreneurs», explique Jean-David Haas, directeur général et co-fondateur de NextStage AM en 2002. L’une des raisons de l’introduction en Bourse de NextStage est aussi de faire connaître à la France des entrepreneurs de taille moyenne la possibilité que nous offrons d’être accompagné par des investisseurs patients.»

Spécialiste des fonds fiscaux FIP et FCPI, NextStage AM a levé 510 millions d’euros et bouclé 107 opérations depuis sa création. En 2012, la société de gestion a ouvert son capital à la holding de la famille Pinault et à la filiale de gestion du Crédit Agricole, qui ont participé l’an dernier  à la fondation de NextStage à hauteur de 35 millions d’euros. Outre les associés de NextStage AM (10 millions d’euros), le tour de table compte aussi le Fonds de garantie des assurances, Téthys (la holding des Bettencourt) et Axa.

A ces actionnaires stratégiques et institutionnels s’ajoute NextStage Croissance, support en unités de compte de private equity créé en juillet dernier par Axa et NextStage AM. NextStage Croissance détient pour l’heure 16% du capital de 117,9 millions d’euros de NextStage, dont 45 millions ont été déployés via huit opérations. Le véhicule cible des entreprises issues de la troisième révolution industrielle avec des tickets de 4 à 15 millions d’euros.

Les objectifs de l’IPO ne seront dévoilés qu’après obtention du visa de l’AMF, mais NextStage AM a précisé hier, lors d'une conférence de presse, qu’il n’y aura aucune cession de titres. Le gérant unique du véhicule espère atteindre la barre des 500 millions d’euros de capital d’ici 2020. Nexstage, qui a opté pour le statut fiscal avantageux de société de capital-risque, reversera 1,25% de frais de gestion à NextStage AM jusqu’à 300 millions d’euros, 1% entre 300 et 500 millions et 0,75% au-delà.

Sur le même sujet

A lire aussi