Commerzbank liquide son exposition au secteur maritime

le 24/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque allemande a trouvé preneur pour son activité de navires de transport, revendue 255 millions de dollars à KKR et Borealis.

Commerzbank liquide son exposition au secteur maritime

Depuis la création de sa filiale Hanseatic Ship Asset Management (HSAM) en 2013, Commerzbank avait accumulé 18 navires de transport récupérés comme garanties de prêts non performants au secteur du transport maritime. Leur vente pour 255 millions de dollars (233 millions d’euros) à une coentreprise de KKR et Borealis Maritime, devrait lui permettre de réduire le profil de risque de sa division d’actifs non essentiels et de récupérer une partie de sa mise.

Lors de la création de HSAM, Commerzbank détenait 4,5 milliards d’euros de prêts non performants au transport maritime, sur plus de 18 milliards d’euros de prêts au secteur. Dès 2012 la banque allemande avait annoncé son attention de sortir de cette activité, en difficulté avec la chute du commerce mondial consécutive à la crise financière de 2008. Commerzbank cherche ainsi à améliorer ses niveaux de capital pour se conformer aux conditions de son sauvetage par l’Etat allemand, qui avait injecté 18 milliards d’euros dans la banque en 2009 et conserve aujourd’hui 17% de son capital.

La vente par Commerzbank de HSAM à Embarcadero Maritime, la coentreprise de KKR et Borealis, fait suite à une première cession d’un portefeuille de prêts au secteur et de neuf vaisseaux d’une valeur de 160 millions d’euros en août 2014. Pour la deuxième banque allemande, cette transaction se traduira dans ses comptes par une perte de 40 millions d’euros au deuxième trimestre pour son activité d’actifs non essentiels. «Nous avons profité d’un environnement favorable aux cessions d’entreprises pour revendre HSAM plus tôt que nous ne l’avions envisagé» a précisé Stefan Otto, l’un des dirigeants de cette division, dans un communiqué. La banque profite également d’un taux de change «très profitable», a-t-il ajouté.

Avec cette acquisition, KKR et Borealis vont détenir plus de 50 navires de transport, allant du porte-container au méthanier. Depuis le début de leur coopération, c’est plus de 600 millions de dollars (550 millions d’euros) que les deux sociétés ont investis dans cette activité qu’elles désirent continuer à faire croître via des acquisitions.

KKR a par ailleurs annoncé jeudi des résultats en hausse de 67% ce trimestre par rapport à l’année précédente, un résultat tiré par la bonne performance de ses fonds de private equity.

A lire aussi