Allianz GI finance le futur port de Calais avec une obligation de projet record

le 23/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gestionnaire d'actifs a souscrit un placement privé de 504 millions d'euros pour le premier projet français à bénéficier du plan Juncker.

Treize ans après son lancement, le projet de nouvel aménagement du port de Calais vient de franchir une étape décisive. Allianz Global Investors (GI) a souscrit une obligation de projet (project bond) record de 504 millions d’euros qui permet de boucler le financement de l’opération.

L’exploitation des ports de Calais et Boulogne-sur-Mer a ainsi pu être transférée hier des chambres de commerce et d’industrie locales à une société concessionnaire. Aux commandes pour cinquante ans, cette dernière est contrôlée par les fonds Meridiam et CDC Infrastructure, tous deux actionnaires à 40%.

«L’émission est la plus importante obligation de projet à ce jour en France, tant par son montant que par sa durée inédite de 40 ans, qui plus est pour une concession (versus un partenariat public privé, ndlr)», souligne Thierry Dallard, directeur du développement France chez Meridiam. C’est aussi la première en France à bénéficier d’un rehaussement de sa note de crédit dans le cadre du plan Juncker de grands projets européens, avant l’annonce d’un autre projet aujourd’hui à Bercy. La Banque européenne d’investissement (BEI) a en effet participé à l’émission à hauteur de 10%, au côté d’Allianz GI.

Prévu initialement à 525 millions d’euros, le placement a finalement été calibré à 504 millions et représente 58% du coût total de ce projet. Celui-ci atteint 863 millions d’euros et comprend aussi 89 millions de fonds propres et 270 millions de subventions. «Nous prévoyons toujours une marge de manœuvre, le montant de l'émission a été ajusté lorsque les taux ont été fixés», explique François-Yves Gaudeul, directeur de la dette d’infrastructure chez Allianz GI, qui ne communique pas les détails de cette opération arrangée par Crédit Agricole CIB. «Le placement privé a été signé le 13 juillet et les tirages s’étalent sur 66 mois», précise simplement une porte-parole de CDC Infrastructure. Allianz GI a souscrit l’obligation pour le compte de clients externes et de sa maison-mère Allianz, majoritaire à elle seule selon plusieurs sources.

Le financement de la concession du Port de Calais a fait l’objet d’un appel d’offres, mais Meridiam a déjà collaboré avec Allianz GI sur les chantiers de la Cité musicale de l’Ile Seguin et de la Rocade L2 de Marseille. A Calais, les travaux menés par Bouygues et Spie Batignolles devraient désormais pouvoir réellement démarrer, même si Eurotunnel dénonce les subventions reçues par son concurrent pour la liaison France-Angleterre.

A lire aussi