Un accord se dessine dans le scandale du forex

le 12/05/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Cinq banques, Barclays en tête, pourraient accepter dès cette semaine d'acquitter 6 milliards de dollars d'amendes.

La «saison 2» du scandale du forex s’annonce encore plus haletante que la première. Barclays, Citigroup, JPMorgan, RBS et UBS pourraient annoncer dès demain un accord amiable avec les autorités américaines et britanniques pour avoir manipulé les taux de change de référence entre 2008 et 2013. La facture de ce règlement pourrait dépasser 6 milliards de dollars, selon le FT, alors qu’en novembre 2014, six banques avaient accepté de régler l’équivalent de 4,3 milliards de dollars d’amende.

Barclays pourrait devoir payer 2 milliards de livres pour transiger avec la FCA, le DoJ, la Fed, la CFTC et le département des services financiers de New York. Photo Bloomberg.
ZOOM
Barclays pourrait devoir payer 2 milliards de livres pour transiger avec la FCA, le DoJ, la Fed, la CFTC et le département des services financiers de New York. Photo Bloomberg.

A lire aussi