Les institutionnels lancent le fonds Novi pour les PME-ETI

le 22/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un appel d'offres est en cours pour choisir les gérants de ce nouvel outil de financement

La CDC a lancé un appel d’offres pour créer le fonds Novi. Photo PHB.

Les institutionnels de la Place unissent de nouveau leur force pour financer les PME et ETI. Mardi, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) a lancé avec d’autres investisseurs institutionnels un appel d’offres auprès de sociétés de gestion pour créer le fonds Nouvel Investissement (Novi) de 300 millions d'euros. Ce véhicule long, qui pourra être porté à 500 millions, a vocation à investir en fonds propres d’entreprises cotées et non cotées mais aussi d’accorder des financements obligataires, voire des prêts.

La création de ce fonds, qui avait été annoncée lors des Assises de l’investissement en septembre à l’Elysée, s’inscrit dans la lignée du lancement des fonds Nova et Novo, porté par le conseiller à la direction générale de la CDC, Thierry Giami. En 2012, 161,5 millions d’euros avait été levés auprès de la Caisse des dépôts et d’une dizaine d’assureurs pour investir au capital de PME et ETI cotées. En 2013, la CDC s’était alliée à une vingtaine d’assureurs, le FRR et l’Erafp pour lever 1,015 milliard d’euros et lancer les fonds de prêts obligataires Novo 1 et 2. L’initiative avait été facilitée par la réforme du Code des assurances.

Le fonds Novi veut accompagner le financement d’entreprises relativement petites et en croissance. Il doit permettre d’investir essentiellement dans des PME et ETI dont le chiffre d’affaires se situe entre 30 millions et 200 millions d’euros qui interviennent «dans les secteurs des 34 plans industriels du ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et ayant des projets de croissance interne, externe, internationale, innovante», détaille l’appel d’offres envoyé aux sociétés de gestion et qu’a pu obtenir L’Agefi.

A titre de comparaison, les fonds Nova ont investi dans beaucoup de sociétés avec un chiffre d’affaires inférieur à 200 millions d’euros et les fonds Novo ont financé des sociétés ayant un chiffre d’affaires entre 60 millions et 1,4 milliard d’euros. Alors que les fonds Nova et Novo ont une durée respective de 5 et 10 ans, Novi a une durée de 21 ans car il ambitionne d'accompagner le mouvement de désintermédiation du financement des PME et ETI.

Le véhicule veut proposer une palette de financement plus complète que celle de ses prédécesseurs puisqu’il pourra offrir aux entreprises de combiner fonds propres, obligations et éventuellement des prêts. Le fonds prendra la forme d’une Sicav et sera divisé en deux compartiments. Le premier sera dédié aux fonds propres des entreprises cotées (Compartiments B et C d’Euronext et Alternext). Le deuxième sera réservé aux titres de capital et obligations des PME et ETI non cotées. Il «pourra être envisagé» qu’il investisse aussi dans des créances de prêts de ces entreprises.

Les fonds Nova 1 et 2 gérés respectivement par CM-CIC AM et Amiral Gestion affichent aujourd’hui une performance supérieure à celle de l’indice de référence. La question de leur désinvestissement devrait bientôt se poser. A la fin de l’année 2014, près de 60% des fonds Novo 1 et 2 gérés respectivement par BNP Paribas IP et Tikehau IM avaient été investis via une vingtaine d’opérations dans des secteurs diversifiés. «Tout ce qu’on espère c’est qu’il y aura un Novo 3 ou que notre Novo sera élargi car il y a un vrai besoin», assure Bruno de Pampelonne, président de Tikehau IM.

A lire aussi