Les banques italiennes et espagnoles ont été les plus friandes de TLTRO

le 12/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les banques des pays dont les économies ont été particulièrement affectées par la crise financière et celle de la dette souveraine (Grèce, Espagne, Portugal, Italie, Irlande) ont logiquement été celles qui ont le plus eu recours à l'opération ciblée de refinancement à long terme de la Banque centrale européenne (TLTRO). Tous les établissements de la zone euro n'ont pas communiqué, mais les banques italiennes semblent assez nettement dominer leurs pairs, avec un montant cumulé de plus de 30,6 milliards d'euros. Intesa Sanpaolo a par exemple ponctionné 8,6 milliards d'euros, Monte Paschi 3 milliards et UniCredit 2,2 milliards. Le secteur bancaire espagnol n'est pas en reste, avec 21 milliards d'euros empruntés: Sabadell domine (avec 5,5 milliards), suivi par Santader (4,6 milliards) et Caixabank (3,9 milliards). En France, BNP Paribas a emprunté 14 milliards d'euros via la TLTRO. La Société Générale et CASA y ont indiqué y avoir participé, sans donner de montant.

A lire aussi