Les marchés de capitaux s'imposent comme source de financement du secteur aéronautique

le 10/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Ils devraient couvrir 32% des besoins l'année prochaine contre 28% pour la dette bancaire, estime Boeing

Le marché du financement aéronautique se porte bien. Selon une note de Boeing couvrant l'ensemble du secteur, il devrait fournir l'année prochaine «une liquidité variée à des niveaux de prix bas records». Les besoins sont estimés à 124 milliards de dollars. L'avionneur s'attend à ce que les loueurs soient encore une fois à l'origine de la majeure partie du financement des nouvelles livraisons d'appareils (environ 40%). «Alors que le contexte politique nourrit une certaine incertitude vis-à-vis du crédit export, cela devrait être compensé par un financement équilibré en provenance des banques commerciales et des marchés de capitaux», souligne le groupe américain. De nouveaux participants sur ces deux segments devraient ainsi se manifester au cours de l'année à venir. 

Le financement d'appareils Boeing par des loueurs en 2015 devrait être réparti de la manière suivante : crédit export (6%), dette bancaire (20%), cash (21%) et marchés de capitaux (53%). «Le soutien des avionneurs devrait se cantonner à un nombre limité de compagnies et de juridictions aux défis spécifiques», ajoute Boeing. Pour les nouvelles livraisons aux compagnies, les marchés de capitaux devraient représenter près d'un tiers du financement au travers d'émissions sécurisées et non sécurisées.

Les clignotants sont au vert, la demande des investisseurs pour de la dette garantie par des avions dépassant toujours la demande. La dette commerciale bancaire pointerait en seconde position, avec l'émergence de nouveaux participants en provenance des Etats-Unis et d'Australie. «Les compagnies du premier tiers et les loueurs devraient continuer à bénéficier d'une compétition robuste entre les banques», prévient Boeing. La Chine arrive en tête des principaux pourvoyeurs de crédit bancaire.

Les besoins du financement aéronautique sont estimés à 124 milliards de dollars pour 2015. Illustration L'Agefi.
ZOOM
Les besoins du financement aéronautique sont estimés à 124 milliards de dollars pour 2015. Illustration L'Agefi.

A lire aussi