Altegrity négocie avec ses créanciers

le 06/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société de sécurité américaine et maison-mère d'USIS tente de négocier avec ses créanciers (dont Oaktree Capital) la réduction de sa dette, qui atteint 1,7 milliard de dollars, a appris le quotidien. La restructuration pourrait être menée de gré à gré ou à travers une procédure de faillite sous Chapter 11. Depuis l'affaire Snowden, USIS a perdu la plupart de ses contrats avec le gouvernement américain. 

A lire aussi