Acto Mezz franchit une étape importante après son indépendance

le 03/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'ex-équipe de dette mezzanine de Groupama PE a annoncé le premier «closing» de son véhicule de deuxième génération, à 150 millions d'euros

La réussite de la levée d’Acto Mezzanine II est un enjeu important pour ActoMezz, l’ancienne équipe de dette mezzanine de Groupama Private Equity. Il s’agit de son premier véhicule depuis qu’elle a quitté le giron de l’assureur début 2013 pour rejoindre ACG Capital.

En annonçant pour son deuxième fonds un closing intermédiaire à 150 millions d’euros, sur un objectif final de 200 millions, ActoMezz franchit une étape déterminante. La commercialisation a débuté en décembre 2013.

Alors qu’Acto Mezzanine II n’a plus de «sponsor» –rôle qui consiste, pour la maison mère d’une société de gestion, à souscrire le ticket le plus important pour provoquer un effet d’entraînement– plusieurs souscripteurs du premier véhicule sont revenus à la charge en accroissant le montant de leur engagement, tels Bpifrance, AG2R La Mondiale et OFI AM. Les réinvestisseurs représentent un peu moins des deux tiers du premier closing. Groupama avait souscrit à hauteur de 40% des 187 millions d’euros d’Acto Mezzanine I.

L’équipe a également recueilli le soutien d’institutionnels internationaux, absents du premier fonds. Ils pèsent environ un tiers du premier closing et devraient représenter 20% au terme de la collecte. Le contributeur le plus important est le Fonds européen d’investissement (FEI), à hauteur de 30 millions d’euros.

«Nous avons su convaincre les investisseurs que notre prise d’indépendance allait nous permettre de poursuivre notre stratégie», affirme Stéphane Bergez, responsable d’ActoMezz. Notre produit est atypique par rapport aux autres levées de fonds mezzanine en cours. Alors que ces derniers sont généralistes et mélangent mezzanine, unitranche, international, voire dettes décotées, Acto Mezzanine II est spécialisé dans des opérations du lower midcap en France, avec un accent sur les opérations sponsorless», c’est-à-dire financés sans recours à des investisseurs en fonds propres. Ce type d’opération représente un peu plus de la moitié des 21 transactions du fonds I et devrait représenter au moins la moitié d’Acto Mezzanine II. Sur les 4 investissements déjà réalisés sous son égide, deux sont sponsorless (Passman et Kopram).

Le nouveau véhicule sélectionnera des entreprises d’une valeur comprise entre 15 et 150 millions d’euros. Par rapport au premier fonds, ActoMezz va accroître encore la possibilité du recours au coïnvestissement par les souscripteurs du fonds II. Dans Acto Mezzanine I, plus de 260 millions d’euros ont au total été investis.

A lire aussi