La Bourse de Varsovie veut accélérer son expansion en entrant au capital d'Aquis

le 08/08/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Elle pourrait prendre 30% du capital de la nouvelle plateforme alternative lancée par l'ancien directeur général de Chi'X

La Bourse de Varsovie veut profiter du dynamise de son marché domestique pour accélérer son développement à l’étranger et participer au mouvement de concentration entre opérateurs. Le groupe polonais mène actuellement des discussions avec Aquis Exchange pour prendre 30% de son capital. L’opération passerait par une augmentation de capital de l’ordre de 20 millions de dollars, selon des sources proches citées par Bloomberg. Les autres actionnaires sont des investisseurs privés pour 45% et les salariés pour 25%.

Cette montée au capital ferait de la Bourse de Varsovie le premier actionnaire de la nouvelle plateforme alternative lancée par Alasdair Haynes, l’ancien directeur général de Chi’X jusqu’à son rachat en 2011 par son rival Bats. Si l’opération aboutit, la Bourse polonaise sera représentée au conseil d’administration d’Aquis. Cette dernière conservera sa propre plateforme de trading. Aquis attend l’agrément des autorités de marché britanniques. Elle espère lancer ses opérations dans le courant du mois d’octobre, concentrées dans un premier temps sur les actions des quinze plus gros marchés européens.

La Bourse de Varsovie mène toujours en parallèle des discussions en vue d’un rapprochement avec son homologue autrichienne. Lancée en 1991, deux ans après la chute du régime communiste, la Bourse de Varsovie est devenue depuis la première place d’Europe centrale, devant celle de Vienne, profitant du dynamisme économique du pays et d’un afflux massif d’introductions en Bourse. En dix ans, ses volumes d’échange ont été multipliés par plus de quatre. Afin d’accroître la liquidité et l’attrait de son marché, la Bourse de Varsovie a décidé d’augmenter la taille de son indice de référence à trente valeurs, dix de plus qu’auparavant.

A lire aussi