Le classement StarMine des analystes consacre les courtiers locaux

le 24/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Fondé sur l'analyse de la performance du «sell side», le classement en France souligne que les petits courtiers ont des armes face à leurs grands rivaux

Le classement StarMine des analystes consacre les courtiers locaux. Photo: PHB

Comment juger de la pertinence d’un analyste? Le classement de StarMine (une filiale de Thomson Reuters), réalisé en exclusivité sur la France pour L'Agefi et à consulter ici dans son intégralité, se veut objective.

La surperformance des analystes a été calculée à partir de leurs recommandations et pondérée par le nombre de valeurs suivies. Elle est exprimée en pourcentage par rapport à la performance moyenne d’un portefeuille de l’ensemble des valeurs d’un secteur, constatée entre le 1er mai 2012 et le 30 avril 2013. Pour chaque secteur couvert, les trois premiers analystes reçoivent une distinction. Concernant la pertinence des prévisions des analystes, StarMine a comparé la précision de leurs estimations de résultat.

En Europe, l’analyse financière a été bouleversée par la directive MIF, qui a fragilisé les bureaux de taille moyenne et favorisé les filiales des banques internationales. Ce texte a en même temps ouvert une brèche aux analystes indépendants, sans pour autant que ceux-ci aient encore trouvé un modèle bien établi. En France, l’analyse financière indépendante peut toutefois s’enorgueillir d’une victoire. Un professionnel d’AlphaValue – bureau fondé en 2008 par d’anciens salariés de filiales bancaires – arrive en tête du classement de StarMine dans la catégorie surperformance. Gaëtan Dupont, chez AlphaValue, affiche une prime de rendement de 22,2%.

En nombre total de récompenses, un autre indépendant, Kepler Capital Markets (récent acquéreur de Cheuvreux, le courtier du Crédit Agricole) arrive deuxième, ex-æquo avec Gilbert Dupont. Le leader est toutefois une filiale de banque: CM-CIC Securities, avec neuf distinctions. A noter qu’Exane BNP Paribas n’a pas souhaité prendre part à ce classement.

«Les courtiers internationaux veulent montrer que lorsqu’il s’agit des valeurs les plus liquides et importantes, leur expertise rivalise avec la connaissance de terrain des courtiers locaux, indique Raj Shah, responsable de StarMine Research chez Thomson Reuters. […] Toutefois, les petits courtiers dominent les classements et réalisent des performances élevées dans l’ensemble des secteurs.»

Si elles tendent à développer des expertises de niche, quitte à prendre des risques, «les sociétés indépendantes emploient des analystes aguerris, qui ont traversé plusieurs cycles de marché en accumulant une connaissance profonde des facteurs qui influencent les valeurs et secteurs qu’ils suivent».

Le classement StarMine des analystes financiers, réalisé en exclusivité sur la France pour L'Agefi.
ZOOM
Le classement StarMine des analystes financiers, réalisé en exclusivité sur la France pour L'Agefi.

A lire aussi