Kepler Cheuvreux inaugure un nouveau modèle de courtage en Europe

le 07/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La transaction devrait coûter autour de 70 millions d'euros à Crédit Agricole CIB, qui prend 15% du capital du groupe aux côtés d'UniCredit

Kepler Cheuvreux est enfin opérationnel. Kepler Capital Markets a finalisé hier le rachat du courtier actions du Crédit Agricole. Engagé juillet dernier, le processus était suspendu aux feux verts des régulateurs des marchés où le broker est présent. Le nouveau groupe devra désormais prouver qu’une plate-forme indépendante, associée à des banques, offre un modèle économique pérenne dans un paysage européen du cash actions en pleine crise.

L’ex-Kepler Capital Markets profite déjà de la transaction pour doubler sa surface financière. Une augmentation de capital fera passer à 140 millions d’euros ses fonds propres, contre 70 millions fin 2011, selon les derniers comptes du groupe publiés au greffe. En échange de Cheuvreux, Crédit Agricole CIB prendra 15% du capital de la nouvelle entité. UniCredit, qui avait signé en novembre 2011 un partenariat pour greffer son primaire actions sur la recherche de Kepler, entre à hauteur de 5%. Les dirigeants et salariés conserveront le contrôle de la société (40%). Les 40% restants se partagent entre le fonds Blackfin, la banque Leonardo, la Caisse des dépôts et le Crédit Mutuel Arkéa, entrés mi-2011 pour accompagner la politique de croissance externe du groupe.

Pour la banque verte, le dossier CA Cheuvreux a fait remonter en 2012 une perte nette de 187 millions d’euros, selon le document de référence de Crédit Agricole SA. Un chiffrage qui intègre des dépréciations d’actifs et les pertes du courtier. Ces éléments exclus, la transaction proprement dite, soit le prix de cession diminué des charges de restructuration assumées par CA CIB, se traduirait par un coût de 70 millions d’euros. La facture définitive devrait être connue dans six mois, une fois bouclé le volet social, les reclassements de collaborateurs ne pouvant juridiquement intervenir qu’après le closing annoncé hier. L’intégration de CA Cheuvreux à Kepler doit se traduire par la suppression de 290 postes sur 360 en France, et de 500 sur un total de 700 dans le monde.

Kepler Cheuvreux ne dépend heureusement pas que du cash actions. Le groupe est aussi actif dans les dérivés, sur les marchés de taux et en corporate finance. En 2011, Kepler CM a dégagé un résultat net consolidé de 6 millions d’euros pour un produit net bancaire de 101 millions. Mais selon son rapport de gestion, l’opérationnel récurrent avant impôt faisait ressortir une perte de 3,2 millions. Les comptes 2012 n’ont pas encore été publiés.

A lire aussi