Christian Noyer voit dans Chypre un «cas unique»

le 23/04/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Chypre était un cas unique qui nécessitait un «traitement exceptionnel» et son sauvetage ne constitue ni un précédent ni un modèle de gestion des crises futures, a déclaré hier le gouverneur de la Banque de France. Ce sauvetage montre par ailleurs que la zone euro est plus solide aujourd'hui qu'elle ne l'était voici un an car il n'y a eu aucune répercussion sur d'autres pays, a-t-il ajouté.

A lire aussi