Le scandale du Libor met RBS à l'épreuve

le 07/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La pression politique pourrait s'accroître sur la banque, mise à l'amende pour près de 450 millions d'euros

Un «autre jour de honte pour les banques britanniques». Greg Clark, le secrétaire au Trésor de Grande-Bretagne, a résumé hier le malaise après l’annonce de l’accord passé entre RBS et les autorités dans le scandale du Libor. La banque versera 87,5 millions de livres à la FSA britannique et 475 millions de dollars aux autorités américaines, soit 450 millions d’euros environ, dans un dossier qui n’en finit pas d’éclabousser la City. L’affaire place aussi Londres, qui ne sait quoi faire de ses 82% dans RBS, face à ses responsabilités.

RBS passe un accord avec les autorités dans le scandale du Libor. Crédit : Paul Thomas/Bloomberg News
ZOOM
RBS passe un accord avec les autorités dans le scandale du Libor. Crédit : Paul Thomas/Bloomberg News

A lire aussi