Blackstone recentre ses activités parisiennes

le 06/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Nicolas Hubert succède au binôme Steg-Richier. Le conseil aux institutions financières prend le pas sur le M&A généraliste

En 2009, ils quittaient Citi pour monter le bureau parisien de Blackstone. Aujourd’hui, le duo Steg-Richier lâche les rênes. Jean-Manuel Richier est en train de quitter le groupe, tout comme trois collaborateurs plus juniors. Jean-Michel Steg est quant à lui senior advisor du fonds américain depuis le printemps dernier.

«J'interviens en fonction des circonstances. Cet été, je me suis principalement consacré à l'écriture d'un livre sur la première guerre mondiale qui paraîtra l'an prochain», confie le banquier d’affaires, 60 ans l’an prochain.

Son adjoint et lui font les frais de la chute du marché des fusions-acquisitions. A l’échelle de Blackstone, le métier de conseil est en perte sur les neuf premiers mois de l’année. «Désormais, nous nous concentrons depuis Paris sur le conseil aux institutions financières en Europe, dont je suis le responsable, tout en continuant à accompagner Blackstone en France dans ses activités d’immobilier, de capital-investissement et de dette (dont le siège européen est à Londres, NDLR)» explique Nicolas Hubert, nouveau patron opérationnel en France. Arrivé en 2010 de Lazard, où il dirigeait le département institutions financières, il est assisté de Cédric Guérin, d’un chargé d’affaires et de deux analystes.

Il peut aussi compter sur Gérard Errera, nommé cet été président de Blackstone France. Cet ancien diplomate était déjà conseiller du groupe. «Il veille au développement et à la coordination des différents métiers de Blackstone. Il continue aussi d’accompagner certains de nos clients, comme il l’a fait dans le passé lors d’opérations pour le compte de PSA ou GDF Suez, indique Nicolas Hubert. Sa nomination démontre d’ailleurs que, contrairement à certaines rumeurs, notre engagement en France s’inscrit dans la durée. Nous venons de signer un bail de six ans avenue des Champs-Elysées et emménageons dans nos nouveaux locaux le 21 décembre».

Si Blackstone est peu présent dans les classements français de M&A, «nous avons été, depuis Paris, les conseillers exclusifs des créanciers privés de la Grèce, rappelle Nicolas Hubert. Nous sommes également en train de conclure une transaction auprès d’une banque française et une autre pour les actionnaires d’une banque turque». Selon nos informations, Blackstone serait aussi sur le point de racheter le siège de Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, qui ne veut pas commenter l’opération.

A lire aussi