Axa concrétise son accord avec le Crédit Agricole dans le financement

le 10/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

C’est le deuxième accord de ce type, après celui signé avec la Société Générale. L’assureur souscrira la majeure partie de chaque prêt

Après avoir annoncé un accord avec la Société Générale en juin, puis une première transaction en août dernier, Axa a annoncé hier la signature d’un premier prêt conjoint avec Crédit Agricole CIB (CA CIB), la banque de financement et d’investissement de la banque verte, au profit de la société Neopost.

L’entreprise de traitement du courrier emprunte ainsi 100 millions d’euros à cinq ans, à un taux non communiqué. CA CIB a assuré l’origination de l’opération et les négociations avec son client. Axa n’intervient qu’en deuxième lieu en tant qu’investisseur; il a souscrit à la majeure partie du nominal du prêt.

On savait qu’Axa et la banque mutualiste négociaient un partenariat dans le financement des entreprises, proche du placement privé. Les modalités de cet accord ont été conclues cet été. L’assureur entend souscrire une part comprise entre 70% et 80% du montant unitaire des prêts, qui seront compris grossièrement entre 100 et 200 millions d’euros. Il n’aura pas vocation à céder ses lignes à des investisseurs tiers, ni à les titriser sur les marchés. Le solde sera conservé sur le bilan du Crédit Agricole.

Les entreprises ciblées sont des sociétés non cotées de tailles moyennes, affichant un revenu supérieur à 250 millions d’euros. L’intérêt est double. CA CIB est ainsi en mesure de proposer à ses clients un financement auquel elles auraient eu difficilement accès sous forme de prêt bancaire (parce que les banques subissent des contraintes réglementaires de liquidité) ou d’appel au marché obligataire public. Pour Axa, l’investissement dans la dette corporate – de plus en plus courue depuis la crise des dettes souveraines en Europe et la volatilité des marchés actions – lui permet de diversifier sa politique d’investissement, dans le cadre de la gestion actif/passif de son bilan (pour faire face aux engagements des assurés).

Neopost devrait donc être le premier d’une longue liste à bénéficier de cette facilité de prêt. Axa et CA CIB travaillent actuellement à plusieurs transactions similaires.

La désintermédiation du crédit est une tendance forte. En juin dernier, Axa et la Société Générale ont annoncé la création d’un fonds commun de placement, dont l’assureur est également le souscripteur principal et qui portera des financements aux entreprises. Deux mois plus tard, un premier placement privé a été signé au profit de Sonepar.

A lire aussi