La Grèce revoit sa législation sur les participations publiques

le 07/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Athènes a abrogé une loi contraignant l'Etat à détenir une participation minimale dans une série de sociétés telles que le producteur d'électricité Public Power ou le groupe public chargé des jeux de hasard OPAP. Cette mesure lève un des obstacles qui bloquent le processus de privatisations que la République hellénique s'est engagée à mettre en œuvre dans le cadre du plan d'aide octroyé par ses partenaires européens et le Fonds monétaire international. «Par une décision prise en conseil des ministres, une disposition législative a été signée, abolissant la participation minimale de l'Etat», a indiqué le ministère des Finances. Cette décision concerne également le premier raffineur du pays Hellenic Petroleum ainsi que les deux premier ports et services de distribution d'eau. Le programme de privatisations grecques doit permettre à Athènes de lever 19 milliards d'euros d'ici la fin de 2015.

A lire aussi