La France pourrait renoncer à des lignes de TGV

le 12/07/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouvernement français pourrait renoncer à des projets de construction ou de prolongation de lignes ferroviaires à grande vitesse afin de tenir ses engagements de réduction du déficit public. Le volet transports du Grenelle de l'environnement, qui prévoit la construction de 14 lignes de trains à grande vitesse sur 2.000 km d'ici 2020, aurait un coût total de 260 milliards d'euros, dont 166 milliards de développement, d'après la Cour des comptes.

A lire aussi