Les projets de cession fleurissent dans le paysage du LBO en France

le 11/07/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Investcorp a mandaté Rothschild en vue de la cession d’IPH. 3i se pencherait sur celle de Labco après avoir été approché par Blackstone

Illustration: PHB/Agefi

Plusieurs projets de cession émergent dans le paysage du LBO français. Investcorp, actionnaire à hauteur de 80% d’IPH France, a mandaté Rothschild & Cie en vue d’étudier une cession du distributeur de produits industriels, a indiqué à L’Agefi une source proche du dossier. En cas de réalisation, l’opération tournerait autour de 500 millions d’euros, selon des sources citées par Bloomberg. Investcorp n’a pas souhaité faire de commentaires.

Parallèlement, Labco, détenu depuis 2008 par 3i (à hauteur de 20%), TCR Capital Partners, NI Partners (devenu Nixen Partners) et CIC Finance, pourrait également voir son capital remanié. Alors que le réseau de laboratoires d’analyse aurait été approché par Blackstone en vue d’une reprise, le consortium d’investisseurs emmené par 3i, qui n’a fait aucun commentaire, aurait décidé de lancer un processus de vente formel en septembre, selon des sources proches du dossier citées par Bloomberg.

EQT Partners, Bain Capital et Towerbrook Capital Partners pourraient être candidats à la reprise de Labco, qui serait valorisé autour d’un milliard d’euros. Labco a procédé en début d’année à un refinancement incluant une émission obligataire à haut rendement de 500 millions d’euros couplée à une ligne de crédit bancaire renouvelable de 125 millions d’euros.

Sun Capital a par ailleurs mandaté la banque Morgan Stanley en vue d’une cession de DBApparel, regroupant les marques de sous-vêtements Dim, Playtex et Wonderbra. Sun Capital est un actionnaire «qui étudie en permanence les opportunités permettant d’assurer la croissance future de DBA, mais aucune décision n’a été prise», indique DBA, sans faire de plus amples commentaires. Sun Capital viserait plus de 600 millions d’euros dans le cadre d’une cession éventuelle.

Plusieurs opérations se sont récemment concrétisées, à l’image du fabricant de margarines Saint Hubert cédé par Montagu Private Equity au groupe britannique Dairy Crest pour 430 millions d’euros ou de l’enseigne d’optique Afflelou vendue par Bridgepoint et Apax à Lion Capital. Dans le cadre de ce dernier LBO, les banques ont toutefois dû modifier les termes du financement en vue d'assurer la syndication de la dette. Par ailleurs, d’autres projets semblent patiner, à l’image du processus de vente des clubs de vacances Belambra (ex-VVF Vacances), contrôlés par Acto (Groupama) aux côtés de la CDC.

A lire aussi