Cinven valorise la société Prezioso autour de 300 millions d’euros

le 04/07/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’opération, réalisée en fonds propres, s’appuie sur une dette senior existante, supérieure à 60 millions d’euros et renégociée il y a un an

Prezioso Technilor (Prezioso) remanie une nouvelle fois son capital. Le fonds d’investissement Cinven a pris le contrôle de la société spécialisée dans les revêtements anticorrosion, aux côtés du management qui réinvestit pour l’occasion. «L’opération valorise la société autour de 300 millions d’euros», indique à L’Agefi une source proche du dossier, confirmant une information de Private Equity Magazine.

Selon cette source, l’opération a été réalisée via un apport en fonds propres et s’appuie sur une dette senior existante, supérieure à 60 millions d’euros. Cette dette, fournie par un pool de sept banques, avait été renégociée un an plus tôt.

Indigo Capital, qui avait pris le contrôle de la société en 2006 un peu contre son gré, sort intégralement du capital. La société spécialisée dans la dette mezzanine avait arrangé ce type de financement lors d’un précédent LBO réalisé par PPM (devenu Silverfleet Capital) sur la société en 2002. Suite à une période difficile pour Prezioso, Indigo Capital s’était substitué à PPM. Cinven, conseillé sur l’opération par Leonardo, Bain & Co et Deloitte, et Indigo Capital se sont refusés à tout commentaire.

Indigo Capital peut se réjouir de l’échec des négociations exclusives menées avec 21 Centrale Partners pour la reprise de la société en 2009. Prezioso était à cette époque valorisée autour de 90 millions d’euros. La société affiche désormais une croissance à deux chiffres de son chiffre d’affaires, qui s’établissait en 2011 à 320 millions d’euros pour un Ebitda de l’ordre de 45 millions d’euros.

Par ailleurs, alors que la valorisation de Prezioso avoisinait les 170 millions d’euros lors du LBO réalisé par PPM, le fonds mezzanine réalise une belle opération. La société en est ainsi à son quatrième remaniement capitalistique en l’espace de douze ans, puisque son premier LBO, réalisé par Barclays Private Equity, remonte à 2000.

Cinven a ainsi réalisé deux investissements dans le cadre de son dernier véhicule, qui a d’ores et déjà levé 3 milliards d’euros pour un objectif final de 5 milliards d’euros. Le fonds britannique a en effet annoncé fin juin la reprise de Pronet, société turque spécialisée dans les systèmes d’alarme. L’opération valoriserait la société entre 300 et 350 millions d’euros, selon plusieurs sources de presse.

A lire aussi