Natixis et Morgan Stanley font une percée dans le classement des SVT

le 31/01/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Absentes des dix premiers en 2010, elles sont 5e et 4e cette année. Le résultat d'une stratégie délibérée et du retrait de certains concurrents

Année tumultueuse pour la dette souveraine en zone euro, 2011 a aussi bouleversé le classement des spécialistes en valeurs du Trésor français (SVT). Le trio BNP Paribas, Barclays Capital et Société Générale reste certes installé, dans cet ordre, en tête du classement général établi chaque année par l’Agence France Trésor (AFT). Mais derrière, la hiérarchie est sérieusement bousculée, certaines banques ayant levé le pied, au vu de la volatilité enregistrée au deuxième semestre sur les taux.

La percée la plus spectaculaire est à mettre au compte de Morgan Stanley. Absente des dix premiers l’an dernier, la banque américaine se propulse au quatrième rang en 2011. Elle se paie même le luxe d’arriver numéro un sur le seul critère de la participation aux adjudications et aux rachats – l’AFT prenant aussi en compte l’animation du marché secondaire et la qualité des services. Ses deux compatriotes, JPMorgan et Citi, huitièmes ex-aequo l’an dernier du classement général, sortent en revanche du tableau d’honneur.

Natixis opère un redressement tout aussi sensible: absente des dix premiers en 2010, cinquième en 2011. «Le département a eu la volonté de se concentrer sur ces activités en augmentant les ressources dédiées, explique Nicolas Truong, responsable mondial du trading taux. Nous nous sommes attachés à garder une constance dans les prix, et ce même lorsque la dislocation importante de l’été est intervenue». Une capacité à coter facilitée par le fait que Natixis a abordé l'été sans positions excessives dans ses livres.

UBS, de son côté, gagne une place. A l’inverse, RBS et Deutsche Bank cèdent respectivement quatre et trois rangs, tandis que le Crédit Agricole et HSBC ont eux aussi perdu des parts de marché.

Le classement bouleversé des SVT en 2011.
ZOOM
Le classement bouleversé des SVT en 2011.

A lire aussi