Le Crédit Mutuel Arkéa se développe dans le capital investissement

le 25/10/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Arkéa Capital Partenaire, sa nouvelle filiale, visera les PME régionales en phase de développement et de transition managériale

A contre-courant de la tendance actuelle qui voit banques et assureurs céder leurs activités de capital investissement gourmandes en fonds propres, le Crédit Mutuel Arkéa vient de lancer une nouvelle société dédiée aux investissements dans les PME régionales non cotées, Arkéa Capital Partenaire (ACP). Cette décision «est presque contre-intuitive dans le contexte réglementaire et de marché dans lequel nous sommes mais […] elle est très cohérente avec le type de partenaire financier que nous voulons être sur nos territoires de référence», souligne Jean-Pierre Denis, président du Crédit Mutuel Arkéa et de sa nouvelle filiale à 100%. Par cette initiative, le deuxième pôle régional du Crédit Mutuel entend lutter contre les déménagements de sièges sociaux hors de ces régions ou les rachats d’entreprises par des fonds étrangers.

ACP investira principalement dans des entreprises familiales en phase de développement ou de transition managériale situées en Bretagne, dans le Massif central et dans le Sud Ouest, avec des participations limitées à 35% pouvant être conservées plus de dix ans. Elle s'est fixé un objectif un taux de rentabilité interne supérieur à 12%.

La société est dotée de 400 millions d’euros, dont 200 millions en apport de capital par sa maison mère et 200 millions via une ligne obligataire souscrite par la filiale d’assurances du groupe, Suravenir. Elle prendra des tickets unitaires de 10 à 70 millions d'euros et vise 50 à 150 millions d’investissements par an, soit une à trois opérations. Sans biais sectoriel, ACP sélectionnera des entreprises réalisant 50 à 100 millions de chiffres d’affaires et ayant déjà fait la preuve de leur rentabilité opérationnelle.

La nouvelle entité a déjà réalisé un premier investissement en prenant 25% du groupe Le Graët, l’entreprise agroalimentaire du président de la Fédération française de football, Noël Le Graët. «Nous avons trois dossiers aujourd’hui à l’étude dont certains pourraient déboucher avant la fin de l’année», prévient Jean-Pierre Denis.

Résolument actif en private equity, le Crédit Mutuel Arkéa finalise en parallèle la création d’un fonds de LBO majoritaire à destination des small caps de «plusieurs dizaines de millions d’euros» qui sera opérationnel en 2012 et dont le mandat sera confié à une société de gestion. Les autres activités de capital investissement de la banque gèrent au total 300 millions d’euros d’encours.

A lire aussi