Carl Icahn réaménage ses stratégies d’investissement

le 31/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’investisseur s’est dit prêt à payer 78 dollars par action, soit 2 dollars de moins qu’à sa précédente offre, si Clorox ne trouve pas preneur

Carl Icahn est à la manœuvre. S’il réussit à renverser le conseil d’administration et que Clorox ne trouve pas preneur, l’investisseur milliardaire a annoncé hier qu’il était prêt à payer 78 dollars par action, soit 2 dollars de moins qu’à sa précédente offre et valorisant le groupe américain de produits ménagers à 10,4 milliards de dollars. Le cours des actions Clorox ont progressé de 2,8% hier à 70,52 dollars et de 11% depuis le début de l’année.

Il s’agit de sa troisième offre depuis la mi-juillet. Ses deux premières tentatives de rachat à 76,50 dollars puis 80 dollars par titre, incluant un financement en numéraire ainsi qu’un recours à la dette à hauteur de 7,8 milliards, avaient été rejetées par Clorox. Le président directeur général du groupe, Don Knauss, a déclaré en début de mois que les offres de Carl Icahn n'étaient pas crédibles et sous-estimaient la valeur de la compagnie.

Si Jefferies & Co. avait indiqué qu’elle se montrait «hautement confiante» de la capacité de Carl Icahn a lever les 7,8 milliards de dette nécessaires à la transaction, les conditions difficiles sur le marché du crédit ont rendu certains analystes sceptiques. Fin juillet, le comité de direction de Clorox avait précisé que pour être acceptée, toute offre devait inclure un engagement de garantie total du financement de la transaction. S&P a placé la note «BBB+» de Clorox sous perspective négative justement à cause des incertitudes sur le financement du rachat de Carl Icahn.

Cette nouvelle offre de rachat accentue la tentative de putsch initié par le milliardaire pour s’imposer au sein du conseil d'administration de Clorox et de revendre la société. Carl Icahn a indiqué mi-août à la SEC qu'il se présentera, en compagnie de 10 personnes, au conseil d'administration de Clorox, qui compte 11 membres. L’investisseur a indiqué dans un communiqué que «les actionnaires de Clorox devraient avoir le droit de décider par eux-mêmes d’accepter mon offre ou une meilleure offre qui je pense devrait émerger du processus de vente».

Dans le même temps, le milliardaire a indiqué hier qu’il comptait céder la totalité de sa participation dans Lions Gate Entertainment au prix de 7 dollars par titre, mettant ainsi fin à ses ambitions de prise de contrôle du groupe. Les actions de Lions Gate ont clôturé hier à 7,52 dollars mais étaient déjà en recul de 4,7% à 7,17 dollars dans les échanges après Bourse.

A lire aussi