Nasdaq tempère les spéculations de fusion

le 28/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Présenté comme le candidat idéal pour reprendre le LSE, l’opérateur boursier américain calme le jeu. «Avec notre valorisation actuelle, il est difficile de faire la preuve de la valeur (...) de ce type d'opportunités de croissance externe», a déclaré Robert Greifeld, son directeur général, en marge de la publication de résultats trimestriels meilleurs que prévu.

A lire aussi