Change Capital poursuit sa stratégie d'investissements ciblés avec Paule Ka

le 19/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Spécialisé dans les secteurs de la distribution et des biens de consommation, le fonds se renforce dans le prêt-à-porter

La société de capital-investissement Change Capital Partners vient d’entrer au capital de la marque de prêt-à-porter féminin Paule Ka à hauteur de 70%, pour un montant tenu secret. Cette opération a été financée en fonds propres à 100% par le second fonds de la société, doté de 190 millions et actuellement investi à environ 70%.

«Le retour sur investissement se fait soit par l’effet de levier, soit par l’effet opérationnel. Pour Paule Ka, nous l’avons acheté uniquement en equity et nous pensons pouvoir atteindre nos objectifs de retour comme cela», indique Stephan Lobmeyr, associé chez Change Capital.

La famille du fondateur de la marque, Serge Cajfinger, réinvestit également dans le capital et en sera actionnaire à 30% tandis que le fonds FCPR Patrimoine et Création, géré par CDC Entreprises, cède ses parts minoritaires.

S’appuyant sur l’expérience dans le secteur de son fondateur Luc Vandevelde, ancien président de Carrefour et de Marks & Spencer, et de Roger Holmes, ancien directeur général de Marks & Spencer, Change Capital poursuit ainsi sa stratégie d’investissement dans des sociétés spécialisées dans la distribution et les biens de consommation. Il s’agit de sa quatrième acquisition en quelques mois, après le rachat de Macduff (crustacés) en avril, de SchneeKoppe (aliments énergétiques) en février et de Rossopomodoro (chaîne de restauration) fin 2010.

Change Capital n’exclut pas de réaliser une ou plusieurs autres acquisitions cette année. «On a toujours un pipeline intéressant, donc on verra», souligne Stephan Lobmeyr. En revanche, aucune sortie n’est à l’ordre du jour. Après avoir cédé la société Republic au fonds TPG Capital en juin 2010 pour 300 millions de livres, le groupe entend désormais faire fructifier ses investissements, son plus ancien, la société Hallhuber (également dans le prêt-à-porter), datant de septembre 2009.

«Nous ne prévoyons pas de sortie tout de suite, Hallhuber va très bien. Nous y sommes depuis deux ans et nous pensons qu’il y a encore beaucoup de potentiel», affirme l’associé, qui précise que les investissements de Change Capital durent généralement entre quatre et six ans. Son premier fonds, qui a vécu entre 2004 et 2010, avait permis de doubler la mise initiale de 300 millions d’euros, indique Stephan Lobmeyr.

Le groupe envisage par ailleurs de créer un troisième véhicule d’investissement, mais sans doute pas avant le quatrième trimestre 2012.

A lire aussi