Les paramètres de marché pénalisent l'offre de Nasdaq OMX/ICE sur Nyse Euronext

le 04/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'appréciation de l'euro face au dollar et celle du titre Deutsche Börse ont réduit de 20% à 7,7% la prime offerte par le tandem américain

Souhaitant prouver le sérieux de sa contre-offre sur Nyse Euronext, le duo Nasdaq OMX /ICE a annoncé son intention de la lancer sur la base d’une action Nyse Euronext contre 14,24 dollars en cash, 0,4069 actions de Nasdaq OMX et 0,1436 actions ICE. Le prospectus de l’offre sera déposé à la SEC courant mai. Alors que le tandem reste convaincu de l’attrait de sa proposition énoncée le 1er avril, la prime de 20% offerte par rapport au projet allemand n'a cessé de s'éroder: elle n’est plus que de 7,7%. L’écart entre les deux offres, évalué à 7,55 dollars le 1er avril, ressort à 3,07 dollars.

A cela deux raisons. L'offre, en euros, de Deutsche Börse, s'est faite sur la base d’un euro/dollar de 1,42. Valorisant Nyse Euronext en dollars, elle bénéficie de l'appréciation de la monnaie unique, à 1,4869 dollars mardi. A parité constante depuis le 1er avril, le spread des offres s’établit à 4,83 dollars. De plus, la hausse de 5,15% du cours de Deutsche Börse, concomitante à la baisse de 4,68% et de 2,3% des actions Nasdaq OMX et ICE, a joué.

D’après Dealanaytics.com, avec un tel spread, l’offre américaine n’est désormais plus financièrement supérieure à l’accord de fusion rival. «Deutsche Börse n’est pas sous pression et n'a qu'à attendre que le processus antitrust du Département américain de la justice avance et que Nasdaq lance ou restructure son offre», note la société. D’après le Wall Street Journal, Nasdaq and ICE feraient cependant du lobbying auprès des arbitragistes pour que ceux-ci fassent pression sur le conseil de Nyse Euronext. Mais ces derniers auraient suggéré au tandem la nécessité de relever son offre pour rétablir une prime de 20% à 25% au dessus de l’offre Deutsche Börse.

Offres Nyse
ZOOM
Offres Nyse

A lire aussi