L’attractivité de Paris dans le monde a reculé en 2010

le 15/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La capitale perd une place dans le classement des implantations de fonctions stratégiques selon Paris Ile-de-France Capitale Economique

Les investissements mondiaux se concentrent dans les grandes capitales, en hausse de 14% en 2010, alors qu’ils reculent de 3% dans le monde, constate la deuxième édition de l’observatoire sur les investissements internationaux dans les principales métropoles mondiales, menée par Paris Ile-de-France Capitale Economique et KPMG.

Si 39% des investissements internationaux se concentrent toujours en Europe, devant l’Asie (28%) et l’Amérique du Nord (12%), l’Europe de l’Est (15%, + 2 points) se renforce face à l’Europe de l’Ouest (24%, -2 points). Un constat qui se traduit dans les investissements dans les métropoles. Si Londres conserve sa place de leader, Paris perd une place au détriment de Moscou, qui enregistre un doublement de ses investissements. Barcelone et Madrid perdent respectivement trois et une place (voir graphique). En revanche, «l’optimisme des investisseurs revient vis-à-vis des Etats-Unis, signe de reprise», souligne l’étude, avec le retour de New York dans le top 10, d’où elle était absente sur les cinq dernières années. A Paris, seuls 8% des investissements proviennent de pays hors d’Europe ou d’Amérique du Nord, contre 18% à Londres.

Paris perd une place pour les implantations de fonctions stratégiques (-32%) et se retrouve en cinquième position, derrière Shanghai, Londres, Hong Kong et Pékin. Et pour les quartiers généraux, la capitale française cède même deux rangs, pour s’établir à la sixième place, avec 8 implantations (-8%). En effet Amsterdam et San Francisco ont bondi aux seconde et troisième places, derrière Londres, avec respectivement 19 et 10 nouveaux quartiers généraux. Pour les centres de recherche, Paris conserve sa troisième place, mais avec une baisse de 25%.

attractivite des metropoles mondiales pour les investissements
ZOOM
attractivite des metropoles mondiales pour les investissements

A lire aussi