Creadev entend se structurer autour de ses trois pôles d’expertise

le 23/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société, détenue par la famille Mulliez, mise sur l’émergence de chefs de file au sein de ses pôles santé, environnement et services à distance

Creadev, entreprise d’investissement détenue à 100% par la famille Mulliez (Auchan, Décathlon…), cherche à faire monter en puissance ses trois pôles d’expertise que sont la santé, l’environnement et l’énergie, ainsi que les services à distance.«Nous allons être amenés à grandir et à investir plus chaque année. Il faut que l’on se structure autour de chaque pôle en faisant émerger des chefs de file», indique Bertrand de Talhouët, directeur général.

«Il s’agit de développer nos entreprises en portefeuille et également d’investir dans des sociétés ayant déjà une certaine taille. L’objectif est de construire une communauté d’entrepreneurs, riche en fertilisations croisées», poursuit Bertrand de Talhouët, prenant l’exemple de la présence de dirigeants de sociétés au conseil d’administration d’autres entreprises en portefeuille. «Les entrepreneurs peuvent notamment apporter leur expertise dans le cadre d’incubation de start-up», a-t-il ajouté.

Depuis sa création en 2002, Creadev a investi 250 millions d’euros et dispose de quinze sociétés en portefeuille dans la santé (Maisons de Famille, Homeperf, Kot…), l’environnement et l’énergie (Voltalis, Helexia…) et les services à distance (Viadeo, Oxygem…). A terme, «nous pourrons être amenés à segmenter des secteurs, comme celui des services à distance», relève Bertrand de Talhouët.

Creadev, qui intervient indifféremment via des opérations de LBO, capital développement ou capital risque, ne prend que des participations majoritaires, ou ayant vocation à l’être, dans les sociétés. La société intervient sur des cibles de taille très variable, jusqu’à 200 millions d’euros de valeur d’entreprise.

Le ticket d’investissement varie de 1 à 80 millions d’euros. «Notre ticket d’investissement moyen depuis la création s’établit autour de 20 millions d’euros, en intégrant les réinvestissements», précise Emmanuel Denoulet, directeur au sein de Creadev.

Facteur différenciant Creadev de ses concurrents, la société s’engage véritablement sur le long terme sans horizon de sortie. «Notre structure est évolutive», a relevé Bertrand de Talhouët. Depuis 2002, Creadev a néanmoins réalisé la sortie d’un pan d’activité d’une société (Oxygem) dans le cadre de son développement stratégique et a cédé une société de gestion en vue de lui permettre un meilleur développement.

A lire aussi