Fébrilité généralisée au Japon

le 15/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le nouveau geste de la Banque du Japon a semblé bien dérisoire ce matin face aux craintes concernant les répercussions du séisme survenu vendredi. La BoJ a proposé d'injecter 5.000 milliards de yens (44 milliards d’euros) supplémentaires sur le marché pour alimenter le système bancaire et tenter de rassurer les marchés. La veille, elle avait procédé à la plus importante injection de fonds en inondant le marché de 15.000 milliards de yens et avait décidé de doubler son programme de rachats d'actifs. Le ministre des finances Yoshihiko Noda a refusé de commenter les spéculations d’intervention publique cette nuit sur le marché des changes. Sur fond de nouvelles inquiétantes en provenance des centrales nucléaires du Nord du pays, la Bourse de Tokyo cédait jusqu’à 14% en séance.

A lire aussi